Tout savoir sur l’investissement dans une résidence sénior

L’investissement dans une résidence sénior possède plusieurs particularités qu’il convient de savoir afin de le rentabiliser. En effet, selon une étude de l’INSEE, le nombre de personnes sexagénaires va augmenter jusqu’à 31 % d’ici 2035. Par conséquent, le nombre de personnes sexagénaires. Voici ce qu’il faut savoir sur l’investissement sans une résidence sénior avant de se lancer.

Une résidence sénior : c’est quoi ?

Les résidences sénior représentent une solution d’hébergement très adaptée aux séniors autonomes qui souhaitent préserver leur indépendance. Le plus souvent, ces résidences sont non médicalisées, mais disposent d’un personnel présent de façon permanente dans le but d’organiser tous les services demandés par le résident.

Les résidences sénior connaissent aujourd’hui un vif succès, car elles répondent particulièrement aux besoins des retraités. Dès lors, les logements sont indépendants, confortables, fonctionnels et adaptés à une personne dont l’autonomie diminue avec l’âge.

Il faut dire que les logements destinés aux séniors de plus de 60 ans se déclinent généralement en appartements T1, T3 ou en maisonnette avec un jardin privatif.

À noter que les résidences sénior disposent d’espaces collectifs qui sont propices aux échanges entre les séniors : restaurant, salon TV, bibliothèque, salle de sport,  salon de coiffure, etc.

S’ils le souhaitent, les séniors peuvent bénéficier de services additionnels, notamment des services de pension complète, des soins esthétiques ou encore des services d’aide à domicile. À noter que ces services non obligatoires sont facturés à la consommation.

Les résidences sénior revêtent souvent 3 formes :

  • Les résidences servies sénior qui sont généralement implantées dans un environnement urbain
  • Les villages séniors qui sont situés dans un secteur plus rural et qui permettent aux séniors de loger dans une véritable maison et de disposer de vastes espaces extérieurs comprenant des terrains de pétanques, une piscine extérieure, etc.
  • Les foyers relevant du secteur public.

Investir dans les résidences sénior : les principales conditions à prendre en compte

Avant de s’intéresser à ce type d’investissement locatif, il est important de savoir sur les résidences séniors sont avant tout des biens immobiliers qui répondent nécessairement et exclusivement aux exigences strictes des occupants. Dès lors, de la structure du bâtiment au mobilier en passant par les aménagements spéciaux pour les séniors, ce type d’aménagement doit être très rassurant, convivial, vivable et surtout attractif. Avec ces règles moins strictes et plus souples que celle des établissements d’hébergement pour personnes âgées.

Le principe, pour un investissement dans une résidence sénior, c’est de disposer d’une résidence qui sort définitivement du cliché que l’on avait de ce type d’établissement il y a quelques années. D’ailleurs, la plupart des séniors préfèrent vivre en parfaite autonomie tout en misant sur une prise en charge minimale telle que la restauration, le ménage, la sécurité et le confort. D           ‘autres conditions sont aussi indispensables tels que le lieu d’implantation de la résidence, la proximité avec le centre-ville, les transports, les commerces ou encore la proximité avec un établissement de type EHPAD.

Quels sont les avantages d’un investissent dans des résidences sénior ?

Le principal avantage d’un investissement dans les résidences sénior, c’est que vous n’avez pas à les gérer. En effet, l’investisseur profite d’une gestion réellement simplifiée du fait que c’est l’exploitant qui se charge de la location, de l’entretien et de la bonne gestion des résidences sénior. Du coup, un investisseur qui achète un appartement dans une résidence sénior se doit de déléguer la gestion de son bien à un exploitant. Pour cela, il faudra souscrire à un bail commercial qui est souvent compris entre 9 et 12 ans.

Toutefois, il faut dire que le gestionnaire doit pouvoir vous assurer une rentabilité suffisante. Veillez alors à opter pour un exploitant reconnu pour sa fiabilité et la qualité de sa gestion.

Pour les avantages fiscaux, il faut dire que l’investissement dans les résidences sénior vous permet de devenir un loueur en meublé professionnel ou non-professionnel. En effet, tout dépend des recettes que vous allez en tirer. Si le montant est inférieur à 23.000 euros et qu’il représente moins de 50% de vos revenus, vous devenez fiscalement un loueur en meublé non professionnel.

Dans le cas contraire, vous aurez le statut de loueur en meublé professionnel.

Jusqu’au 31 décembre 2016, ce régime a permis aux acquéreurs de profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu équivalent à 11%. Ce qui vous permet de réaliser des économies allant jusqu’à 33.000 euros sur 9 ans, soit 3666 euros par an.

Pour les revenus qui sont perçus dans le cadre de votre activité de loueur en meublé, ils relèvent du régime des bénéfices industriels et commerciaux. En effet, l’imposition va se faire selon votre situation, soit au micro-BIC, soit au régime réel. Vous avez ainsi la possibilité d’amortir le bien de même que le mobilier ou encore de déduire les recettes des intérêts d’emprunt.

À noter que le montant de l’amortissement ne peut pas excéder celui des loyers. Cependant, il peut être reporté sans limitation de durée sur plusieurs exercices.

En signant un bail avec l’exploitant de la résidence, vous allez récupérer le montant de la TVA sur le prix de revient hors taxes. À noter que le logement doit être exploité sur une durée de 20 ans. En cas de revente, il faudra appliquer une TVA de 19.6% au prorata des années restant à courir jusqu’au terme. Il s’agit cependant d’une contrainte qui est rarement mise en avant par les commerciaux, mais cela n’empêche pas le fait qu’il s’agit d’un investissement rédhibitoire.

Les résidences sénior : un investissement rentable ?

À l’achat, le prix d’un appartement 2 pièces en résidence sénior est généralement compris entre 150.000 et 200.000 euros. On peut alors s’attendre à une rentabilité moyenne de 4.2% et ceci peut aller jusqu’à 5% sur les produits haut standing. Aujourd’hui, de nombreux dispositifs d’allègement fiscaux dont certains sont parfaitement adaptés à ces types de biens tels que la loi Pinel ou encore le statut LMNP.

Demandez l’aide d’un professionnel !

Vous le savez sans doute : définir un projet immobilier n’est pas de tout repos, surtout lorsque vous devez contracter un prêt immobilier. Le mieux serait alors de faire appel à un professionnel pour bien acheter, bien emprunter et surtout bien rembourser.

Résidences seniors

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles