Retraite complémentaire en entreprise : comment ça fonctionne ?

En France, les pensions de retraite sont dépendantes des revenus d’activité. En effet, les montants versés aux retraités sont proportionnels aux rémunérations perçues au cours de leur carrière professionnelle et la durée d’assurance. C’est pourquoi les travailleurs ont maintenant besoin de souscrire une retraite complémentaire pour pouvoir satisfaire certains de leurs besoins. Elle est constituée de plusieurs régimes et permet à chaque salarié ou cadre de bénéficier d’une offre qui correspond le plus à son statut professionnel. Voici en détail toutes les informations que vous devez savoir sur la retraite complémentaire ainsi que ses avantages pour les retraités.

Qu’est-ce qu’une retraite complémentaire ?

Comme son nom l’indique, la retraite complémentaire est une caisse spéciale dont le but est de compléter la retraite de base appliquée par presque toutes les entreprises. Autrement dit, c’est une pension qui vient s’ajouter aux pensions de retraite normales accordées par la sécurité sociale.

Sa mise en place est favorisée par les nombreuses difficultés rencontrées par les personnes retraitées. En effet, ces dernières perçoivent des pensions qui dépendent uniquement des revenus qu’ils recevaient au cours de leur parcours professionnel. Ce qui s’avère insuffisant, car la caisse de retraite de base n’a pas des fonds nécessaires pour répondre aux besoins financiers de tout un chacun. C’est pourquoi la retraite complémentaire est créée pour leur permettre d’avoir des ressources financières importantes pouvant les aider à subvenir à leurs dépenses.

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Contrairement aux retraites par capitalisation, les caisses de retraite complémentaire se caractérisent par une répartition. Celle-ci va permettre aux retraités de recevoir des pensions régulières conformément aux exigences des droits de l’homme. C’est un système de solidarité entre les générations où ce sont les actifs qui cotisent pour ceux qui ne travaillent plus.

Pour ce qui est du versement, il sera pris en charge par l’entreprise. Celle-ci va cotiser au même titre que les employés et déposer l’argent au niveau de la caisse de retraite complémentaire.

La retraite complémentaire fonctionne comme le régime de base. L’évaluation se fait donc selon le nombre de trimestres cotisé. La seule différence est que les retraites se basent sur un système de points.

Les différents régimes de la retraite complémentaire

À l’image des contrats de prévoyance, la retraite complémentaire est constituée de plusieurs régimes. Chaque travailleur sera rattaché à une caisse de retraite qui correspond le plus à son statut professionnel.

Il faut aussi noter que les règles varient selon les caisses de retraite. Chaque régime à ses propres critères de calcul, ce qui justifie les écarts entre les pensions de retraite. Au cours de sa carrière professionnelle, le travailleur peut être affilié à plusieurs régimes à la fois ou de manière successive. Voici en détail les différents types de régime :

  • Le régime privé : ce régime est destiné aux salariés du secteur privé, du commerce, de l’industrie et de l’agriculture. Il est composé de plusieurs caisses de retraite complémentaire auxquelles les entreprises et professionnels peuvent s’affilier. L’affiliation sera prise en charge par l’employeur après avoir trouvé un accord avec ses salariés.
  • Le régime des indépendants : ce régime est destiné aux travailleurs indépendants comme les artisans et les commerçants. Ils offrent la même retraite de base que celle des salariés, ce qui permet aux conjoints de percevoir les pensions de réversion en cas de décès du bénéficiaire.
  • Les régimes spéciaux : avec ce régime, les salariés du public ont la possibilité de souscrire une retraite complémentaire qui n’a rien à voir avec les caisses de retraite de base. Il concerne les fonctionnaires de l’État, les agents des collectivités locales, les professionnels des établissements publics entre autres.
  • Le régime des professions libérales : pour ceux qui exercent une activité dite libérale, ce régime est fait pour vous. Contrairement à la cotisation du régime de base, celle-ci est calculée selon les revenus annuels du professionnel. En plus, l’assuré a la possibilité de demander une réduction de cotisation qui peut aller jusqu’à 75 %. Vous pouvez même bénéficier d’une réduction totale si vos revenus sont très faibles.
  • Le régime agricole : destiné aux professionnels de l’agriculture, ce régime est constitué de plusieurs caisses reparties dans les différents départements français. Il y a un régime destiné aux salariés agricoles et un autre régime réservé aux exploitants et leurs conjoints.

Quel choix entre Arrco et Agirc ?

Pour les salariés du secteur privé, la cotisation à la retraite complémentaire doit se faire à l’Arrco ou à l’Agirc. Chacune de ces dernières est attachée à des groupes de protection sociale qui permettent même aux assurés de recevoir des aides familiales.

L’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) est souvent conseillée aux employés non-cadres. Elle leur permet de cotiser avec des montants intéressants et de percevoir des pensions non négligeables après leur retraite.

Pour ce qui est de l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres), elle est destinée aux travailleurs-cadres. Ils bénéficieront d’un traitement favorable et auront une retraite complémentaire adaptée à leur statut.

Il faut aussi savoir que chacun de ces deux régimes a des valeurs de points différentes. Donc avant de faire un choix, il est recommandé de les vérifier pour choisir celui qui convient le plus. Actuellement, le point Arrco est fixé à 1,2513 euros. Quant au point Agirc, la valeur du point de retraite est de 0,4352 euro.

Comparer les régimes pour trouver la meilleure offre

Aujourd’hui, il n’y a aucune raison de se tromper dans le choix d’une retraite complémentaire. Il existe une multitude d’offres qui permettent aux entreprises d’assurer à leurs employés une retraite confortable. Pour faire un choix efficace, il est conseillé d’utiliser un comparateur. Avec cette démarche, vous aurez le privilège d’évaluer les différents régimes sans engagement de votre part. La comparaison se fait en ligne, ce qui vous permet de gagner du temps et de prendre les meilleures décisions avec votre personnel. Vous pouvez vérifier les aspects les plus importants comme le taux de cotisation, la valeur des points et les avantages de chaque régime. Vous aurez même la possibilité de simuler votre pension avant de vous engager.

Retraite complémentaire entreprise

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles