Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires ?

La mise en vente ou en location des logements est soumise à des procédés de contrôle : les diagnostics immobiliers. Ces analyses aident dans la vérification de la conformité de certaines informations jugées importantes. Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilieret quels sont les plus importants? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet ici !

Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilier ?

Un diagnostic consiste à faire un contrôle technique de ce que vous désirez mettre en vente. Celui-ci est obligatoire et basé sur l’étude de plusieurs critères préétablis. Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • La capacité énergétique;
  • La probabilité d’explosion;
  • L’état des installations électriques et des installations de gaz;
  • Les risques naturels;
  • Les risques technologiques;
  • La présence des termites.

Le diagnostic immobilier est-il une obligation ?

A priori, oui, le diagnostic est bien une obligation. Les diagnostics regroupés au sein d’un DDT (dossier de diagnostic technique) sont annexés au bail avant la vente ou la location officielle d’un bien. Ces procédés d’analyse sont réalisés par des diagnostiqueurs professionnels disposant au préalable des qualifications requises.

Ceux-ci doivent par ailleurs être dotés d’un statut d’indépendant et d’un caractère d’impartialité face aussi bien au propriétaire qu’à l’agence immobilière.

Quels sont les diagnostics obligatoires pour une vente ?

La nature indépendante d’un diagnostic immobilier dépend dans un contexte général de différents paramètres liés au local mis en vente. Voici quelques diagnostics obligatoires pour une mise en vente :

  • Le diagnostic loi carrez : il permet d’approuver la superficie du local;
  • Le diagnostic électrique et gaz : il vérifie le caractère ancien ou non des installations électriques et gaz;
  • Le diagnostic plomb : il vérifie la vétusté des habitations;
  • Le diagnostic termites : une vérification exigée par un arrêté préfectoral;
  • Le diagnostic mérule : fixé par la préfecture;
  • Le diagnostic ERP : pour les logements situés dans des zones à risque. 

Les règles pour démarrer un diagnostic

Le diagnostic d’une maison ou d’un appartement avant sa vente revêt une très grande importance et doit être organisé en amont. Ce qui est conseillé, c’est de s’y mettre très tôt, après l’établissement d’une liste des diagnostics à faire obligatoirement. 

Pour la réalisation de votre DDT, il faudrait donc dénicher un diagnostiqueur qualifié et fiable. La durée de l’analyse dépendra de la surface de la maison ainsi que du nombre de diagnostics à effectuer.

Il faut noter que l’analyse doit être faite avant la mise en vente ou en location du logement concerné. Par ailleurs, il vaut mieux mettre à la disposition des potentiels acheteurs «le DDT» afin de faire preuve de transparence et de crédibilité.

Avantage de la réalisation d’un diagnostic immobilier

Grâce à l’expertise des diagnostiqueurs, il peut détecter par exemple la présence de plomb, celle des termites ou encore la détection d’installations électriques vétustes. Suite à ces points relevés, la possibilité s’offre à vous de rectifier le tir en réparant ce qui est susceptible de l’être ou en rénovant ce qui est ancien. 

Ainsi, le logement mis en vente sera tout neuf et par conséquent, prêt à être acheté sans risque quelconque. Quant à la qualité et le coût du diagnostic, ils varient d’une entreprise à une autre selon la prestation et le résultat fourni par ce diagnostiqueur.

Diagnostic immobilier

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles