Le diagnostic immobilier : comment ça marche ?

Les diagnostics immobiliers permettent d’établir l’état global d’un bien immobilier. Un dossier technique DDT (Diagnostic de Dossier Technique) est nécessaire pour louer, vendre ou évaluer n’importe quelle construction. Tous les propriétaires ou particuliers doivent en prendre connaissance pour faciliter leurs démarches. Nous vous expliquons tout sur les processus plus en détail ici !

Un historique bien maîtrisé

Tout Dossier de Diagnostic Technique commence par une parfaite maîtrise de l’historique du bâti. Il permet de rassembler les renseignements comme le type de bien, sa destination (location, cession, …), l’année de construction, la localisation, etc. Certaines données comme la surface habitable et le bilan énergétique peuvent améliorer son prix de location ou de vente.

Les démarches à effectuer

Pour remplir les critères de location/vente, un immeuble ou un logement doit passer tous les diagnostics obligatoires. La législation en a prévu un certain nombre et il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel accrédité pour éviter toute mauvaise surprise.

Une non-disponibilité de ce dossier à la vente est passible d’une amende de 1500 euros. Le diagnostiqueur certifié doit être reconnu par l’organisme d’accréditation de sa région. Avantageux pour toutes les parties concernées, le DDT établit clairement la valeur réelle d’une construction ancienne ou neuve.

Importance du Dossier de Diagnostic Technique

Le DDT sert surtout à démontrer la bonne foi des propriétaires. Il constitue la preuve que le bâti répond aux normes de sécurité pour être habitable. Loin d’être une dépense inutile comme le pense certains, il contribue grandement à accorder plus de valeur à un bien immobilier. Cela rassure le futur locataire ou acquéreur sur le bien-fondé de son investissement.

Faire diagnostiquer son bien immobilier permet aussi d’identifier les points importants nécessitant des travaux. Une fois que ces failles sont corrigées, il n’y a plus aucun obstacle à une bonne vente ou location. Ces détails peuvent servir à améliorer la qualité du bien via l’annonce immobilière à publier.

Les diagnostics obligatoires en vigueur

Les diagnostics varient selon la région et les législations en vigueur. L’âge du bâti est également un facteur qui influence les analyses indispensables selon le cas. En somme, votre DDT doit comporter les diagnostics suivants :

  • Loi Carrez : il est relatif à la surface de vie réelle habitable d’une maison;
  • Performances énergétiques : chaque construction porte désormais une étiquette énergétique qui informe sur le volume d’énergie absorbée;
  • Amiante : il renseigne sur la présence de ce produit toxique dans un bâtiment;
  • Plomb : il informe sur les risques d’exposition au plomb;
  • Termites : le dépistage des termites est très important. Certaines régions en sont particulièrement affectées;
  • Certificat d’état des risques naturels : ce dernier renseigne le futur occupant (selon la région) des risques encourus;
  • Gaz : toute habitation comportant cette source d’énergie doit passer ce diagnostic;
  • Électrique : il concerne les bâtis de plus de 15 ans à vendre et même à louer;
  • Assainissement non collectif : à réaliser lorsque l’installation présente n’est pas raccordée au système d’évacuation collectif;
  • Mérules : il s’agit de contrôler les facteurs pouvant contenir des mérules.

Il existe plusieurs diagnostics et ceux-ci sont les incontournables dans la plupart des cas. Des professionnels sont capables de réaliser chacun d’eux indépendamment des autres, moyennant un tarif négociable. Toutefois, il est fortement recommandé de faire réaliser l’ensemble des diagnostics pour un coût moins important.

Diagnostic immobilier

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles