Comment choisir sa mutuelle sénior ?

Devenir retraité signifie que vos dépenses de santé sont amenées à s’accentuer. Il est indispensable de trouver le bon équilibre entre le tarif de vos cotisations et vos couvertures. Ainsi vous maintenez vos revenues, devenue plus faible tout en possédant une mutuelle qui vous correspond parfaitement. 

Soyez conscient de l’importance de votre santé, sénior !

Pour beaucoup, la retraite rime avec liberté et repos, mais il ne faut pas négliger le fait que retraite rime aussi avec sénior. Les séniors sont les plus vulnérable face aux nombreuses dépenses de santé, c’est pour cette raison que la retraite doit être bien préparer avec une mutuelle adapter à ses besoins, surtout concernant le nombre de consultation et de dépenser de santé que vous allez réaliser. Leurs fréquences et les dépenses risquent d’augmenter considérablement entre les consultations chez les spécialistes, les soins de santés, les opérations et l’achat de nouveaux équipements.

Une mutuelle bien adaptée vous dispensera de laisser passer vos économies dans ces charges.

Votre pouvoir d’achat baisse mais pas vos dépenses de santé

Selon une étude de l’association UFC Que Choisir, réaliser en 2011, les mutuelles sénior coutent en moyenne 94€ par mois à un assuré. Mais comment faire face à ces dépenses de santé qui ne cesse d’augmenter au fil des années quand vos revenues diminuent ? Vous devez adopter de nouvelles habitudes pour maitriser votre nouveau budget global tout en voulant vous faire plaisir néanmoins. Et la part de la santé représente une part 

Savoir anticiper pour éviter les mauvaises surprises

Vous devez essayer d’anticiper vos futurs besoins dès maintenant, surtout si vous êtes fraichement retraité ou le deviendrez bientôt. En effet, à partir de 65 ans, certaines mutuelles peuvent décider de refuser de nouveaux adhérents c’est pourquoi vous devez choisir la bonne mutuelle le plus tôt possible. 

Ce n’est pas au moment ou un imprévue fera surface que vous pourrez changer de mutuelle ou modifier vos garanties, vous ne pouvez résiliez votre assurance qu’a la date d’échéance.

Vous pouvez éviter ces désagréments en prenant les mesures nécessaires dès maintenant.

Trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins

Pour trouver la mutuelle la plus adapter à vos besoins de santé et à votre budget, nous vous conseillons dans un premier temps d’être conscients des garanties et options dont vous allez avoir besoin : Hospitalisation, soins médicaux, Optique, Dentaire. La garantie hospitalisation semble être celle à privilégier pour sa couverture des risques les plus sérieux.

 Personnalisez-les selon votre profil et choisissez le niveau de couverture que vous souhaitez pour chacun, opter pour une couverture maximum pour les garanties que vous jugez indispensable. Les couts des options que vous rajouter peuvent faire augmenter le prix de votre cotisation.

N’hésitez pas à comparer les mutuelles des différentes compagnies d’assurances, grâce à notre comparateur gratuit et opter pour la mutuelle qi vous correspond. 

Garder sa mutuelle collective ou opter pour une mutuelle individuelle ? 

Vous arrivez à la retraite ? Selon l’article 4 de la loi n° 89-1009 du 31 décembre 1989, dite loi Evin, vous avez la possibilité de garder les mêmes garanties que celle incluses dans votre contrat de mutuelle collective lorsque vous étiez salariés de votre entreprise. 

Comment procéder pour conserver ma mutuelle collective ? 

Arrivé à la retraite vous avez 6 mois, après la dates de fin de votre contrat, pour faire votre demande à l’organisme d’assurance, par lettre recommandé. L’assureur est obligé de vous proposer les garanties similaires que vous possédiez.  

 Soyez vigilant, les garanties contenues dans votre contrat collective ne correspondent peut-être plus avec vos nouveaux besoins et vos nouvelles dépenses de santé, n’hésitez pas à vous renseigner et à comparer les assurances. Choisissez en une adapter à vos besoins. 

 Au niveau financier, si vous conserver votre mutuelle collective, attendez-vous à ce que vos cotisations augmentent. Pour les contrats signés avant le 1er Juillet 2017 votre cotisation peut augmenter jusqu’à 50%. Pour les contrats signés après le 1er Juillet 2017, l’augmentation des cotisations est plafonnée et plus encadré :

  • Lors de la première année, vous serez en charge de la partie que finançait votre employeur en plus de votre cotisation de base
  • La deuxième année, l’augmentation des tarifs ne pourra pas dépasser 25%
  • La troisième année, l’augmentation des tarifs ne pourra pas dépasser 50%
  • A partir de la quatrième année, les tarifs ne sont plus plafonnés. Vos cotisations peuvent augmenter de façon considérable.

De plus, votre conjoint et vos enfants ne seront plus couvert. Vous serez assuré individuellement.

Vous comprendrez donc que cette formule est moins avantageuse qu’une mutuelle individuelle, en particulier si vos besoins de santé ont évolué.

Mutuelle senior

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles