Ce qu’il faut savoir avant d’investir dans une résidence étudiante

En France, le besoin de logement pour les étudiants reste très élevé. Ce qui vous offre ainsi l’opportunité de vous constituer un investissement sur le long terme et de percevoir des revenus pérennes. Toutefois, il faudra s’assurer que la résidence répond parfaitement aux attentes des futurs locataires qui seront sans doute plus nombreux dans les années à venir. Voici tout ce qu’il faut savoir avant d’investir dans une résidence étudiante.

D’abord, qu’est-ce qu’une résidence étudiante ?

Quand il faut trouver un logement dans une nouvelle ville que l’on ne connait pas, le plus rassurant serait de prendre un logement dans une résidence privée. En effet, il s’agit d’un lieu de vie qui offre de nombreux avantages : un accès sécurisé, une atmosphère conviviale, un service de ménage, le petit-déjeuner, etc.

Contrairement au CROUS, il faut dire que les résidences étudiantes fonctionnent un peu comme une location privée. En effet, vous signez un bail classique puis vous déposez une caution pour obtenir des garants.

Pour les tarifs, ils sont assez similaires à ceux du parc locatif privé. En général, ils comprennent les charges, l’électricité, l’internet, l’assurance ou encore les taxes d’habitation. De plus, il s’agit de logements qui donnent droit à l’ALS.

La particularité d’une résidence étudiante, c’est qu’il permet d’effectuer un seul semestre d’étude ou un stage dans une autre région et surtout être logé dans une résidence étudiante. Pour emménager, il n’existe pas de démarches particulières à faire et il suffit de poser vos valises à l’arrivée et de repartir sans encombre à la fin de votre stage.

Une gestion simplifiée par un exploitant

Vous souhaitez investir dans les résidences étudiantes ? Il faut dire que l’opération est assez avantageuse à plusieurs points de vue. En effet, la location d’une résidence étudiante dure 9 mois en moyenne, soit la durée d’une année universitaire. Elle peut même pendant plusieurs années si l’étudiant doit suivre un cursus longue durée. Cependant, en tant qu’investisseur, cela a très peu d’investisseurs, car vous n’avez pas à vous charger de la location. C’est l’exploitant qui se charge de cette tâche, en sélectionnant et en gérant les étudiants locataires. Par la suite, il va vous verser le montant du loyer qui a été convenu dans le bail commercial, quel que soit le prix auquel il a loué la résidence.

À noter qu’une résidence ne propose pas seulement une chambre, mais aussi des studios qui sont très recherchés chez les étudiants. Parfois, il y a aussi les T1 ou T3, mais c’est assez rare. D’ailleurs, le concept de la colocation se développe de plus en plus.

Côté services, on retrouve particulièrement des salles de réunions, des salles de réunion ou de détente ou encore des salles de détente ou des laveries.

Un rendement de 4% en moyenne

En investissant dans une résidence étudiante sur une période d’au moins 9 mois, il est possible d’espérer un rendement allant jusqu’à 4%. Toutefois, tout va dépendre de la de l’offre et de la demande sur le marché local. Pour choisir une résidence étudiant dans laquelle vous allez investir, il est important d’étudier sa localisation, ses accès en transport en commun, ou encore de sa proximité avec le campus. Il convient aussi de prendre en compte la ville dans laquelle vous investir.

Les résidences étudiantes : un attrait fiscal non négligeable

Il faut le dire : le contrôle sur la qualité de vos résidences étudiantes est très important. Il permet, en effet, de bénéficier de réductions sur le prix du bien allant jusqu’à 11% plafonné à 300.000 euros sur 9 ans. Ici, les revenus perçus pour la location sont imposés selon les règles pour les bénéfices industriels et commerciaux. Ici, les revenus qui sont perçus pour la location sont imposés en fonction des règles des bénéfices industriels et commerciaux. D’un autre côté, il faut dire que le statut de loueur en meuble non professionnel permet d’amortir le prix du logement eu meublé non professionnel.  Ainsi, il faut dire que votre bénéfice peut être gommé sur plusieurs mois de toute taxation grâce à l’abattement. Là aussi, les revenus sont déclarés en BIC ou encore en micro-BIC. En cas de cessions, le régime fiscal est transmissible au nouvel acquéreur.

Un marché attractif dans le futur

Les logements étudiants se positionnent aujourd’hui comme un marché très attractif, surtout avec les perspectives du marché immobilier français. En effet, l’année 2015 aura été très positive pour le marché immobilier en France et les résidences étudiantes présentent parmi les meilleurs taux de rendement dans le pays (entre 5.7 et 6.3%).

L’essor du secteur est expliqué par le fait que le nombre d’étudiants français et étrangers augmente chaque année (environ 1.5% de plus chaque année). Selon les études qui ont été réalisées, cette hausse est assez significative et va continuer, car les étudiants étrangers considèrent la France comme étant la 3e destination.

Par ailleurs, il faut dire que la mobilité des étudiants qui logent de moins en moins dans le toit familial a tendance à favoriser la hausse de la demande. Il y a quelques années, la majorité des étudiants habitaient chez leurs parents. Aujourd’hui, ils ont tendance à s’émanciper de plus en plus pour vivre seuls dans les résidences étudiantes. D’ailleurs, le gouvernement a récemment instauré le plan 40.000 qui vise la construction de 40.000 logements étudiants d’ici 2018.

Privilégiez l’emplacement de la résidence

Le plus important lorsque vous souhaitez investir dans les résidences étudiantes, c’est de privilégier l’emplacement de la résidence. En effet, les étudiants sont disposés à débourser entre 450 et 500 euros pour un logement en province. L’idéal, c’est que la résidence soit située d’une ou de plusieurs facultés ou grandes écoles. En revanche, si les écoles et les résidences sont excentrées, il est impératif qu’il y ait un moyen de transport tel que le métro ou le tramway. Il faut dire que cette question de l’emplacement est capitale, car vous pourrez avoir beaucoup de mal à trouver des étudiants si elles ne se situent pas dans une zone avantageuse.

Résidences étudiantes

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles