Assurance auto malus : trouver une assurance auto avec un malus élevé

Avoir un malus élevé peut être embêtant, mais ce n’est pas une fatalité. Le plus important, c’est de parvenir à être au courant de ses effets afin de ne pas payer votre assurance auto à un prix exorbitant. Il faut dire que la clause malus est un système de réduction-majoration de la prime d’assurance à chaque échéance annuelle. La prime de base est diminuée suivant le nombre d’années sans sinistres ou majorée en fonction du nombre de sinistres enregistrés.

D’abord, c’est quoi le système malus ?

Encore appelé système du coefficient de réduction majoration, le système malus est une méthode de pondération qui est utilisée par les assurances auto afin d’apprécier le risque par le taux de sinistres qui ont été enregistrés. Clairement défini par le Code des assurances, le système bonus-malus ne concerne que les véhicules de plus de 80 cm3. Dès lors, un assuré est crédité de 5% de bonus par année d’assurance sans avoir connu de sinistre responsable et d’un malus de 25% par accident responsable. Vos cotisations sont alors automatiquement augmentées en cas de sinistre. S’il s’avère que le malus est trop important, un assureur peut légalement mettre fin à votre contrat d’assurance. Dans ce cas, le mieux serait de vous tourner vers une assurance malus.

Comment cela fonctionne ?

Le système bonus-malus prend comme référence la période de 12 mois consécutifs précédents de 2 mois d’échéance annuelle du contrat. Par exemple, on a la prise en compte d’un contrat sinistre allant d’octobre à octobre pour un contrat dont l’échéance annuelle est le 31 décembre.

Il faut dire que la règle de fonctionnement du système bonus-malus s’impose aux assureurs. Cependant, il faut dire que la prime de référence est déterminée par l’assureur et chacun d’entre eux a ses propres primes de référence qui est applicable.

Il faut dire que le système bonus-malus concerne les véhicules terrestres à moteur. Cependant, il faut dire que certains véhicules sont exclus, notamment les deux roues, les véhicules d’intérêt général (Pompiers, SAMU, etc.), les véhicules de collection (de plus de 30 ans), les véhicules agricoles et les matériels forestier et de travaux publics.

En ce qui concerne les sinistres pris en compte dans le calcul des bonus-malus, ce sont ceux qui comportent une certaine part de responsabilité de l’assuré.

À noter que certains sinistres sont exclus, notamment les accidents, les vols, les incendies et les bris de glace.

Quelle est la méthode de calcul ?

Les cotisations d’assurance du véhicule sont souvent calculées en fonction d’un système de bonification-majoration ou bonus-malus. Ce système de calcul prend en compte les accidents que le conducteur déclare. Le coefficient de départ est souvent 1.

En ce qui concerne les bonus, pour chaque année écoulée sans accident déclaré, le conducteur bénéficie d’une réduction de 5% de son coefficient de l’année précédente. Il suffit alors de multiplier le coefficient de l’année précédente par 0.95 afin d’obtenir le coefficient de l’année. Par défaut, le coefficient est arrondi à deux chiffres après la virgule.  À noter que la réduction maximale du coefficient est fixée à 50%. Au-delà, il n’évolue plus.

Pour le malus, pour chaque accident responsable, une majoration de 25% est appliquée. Afin de déterminer le coefficient qui en résultera, on prend simplement le coefficient de l’avant-accident pour ensuite le multiplier par 1.25.

Par exemple, si vous avez un coefficient de 0.68, le 1er accident va entrainer un nouveau coefficient : 0.68×1.25= 0.85.

Si vous avez un second accident durant la même année, votre coefficient va passer de 0.85×1.25= 1.06.

À noter que le coefficient maximal est fixé à 3.5. Dès lors, pour une prime de référence de 1000 euros, l’assuré disposant d’un coefficient de 3.5 va payer une prime de 3500 euros.

Qu’est-ce qui se passe à fin du contrat ?

À la fin du contrat d’assurance, vous allez conserver votre bonus-malus. Ainsi, sera automatiquement transféré si vous changez de véhicule ou d’assureur ou si vous achetez un véhicule supplémentaire (sous réserve qu’il n’y ait pas de nouveau conducteur habituel).

Chaque année, à l’échéance de votre contrat d’assurance, votre assureur va vous délivrer un relevé d’informations sur lequel vous allez retrouver toutes les informations sur les éventuels sinistres survenus au cours des 5 périodes annuelles. Vous pouvez également lui demander ce relevé en dehors de l’échéance.

Si vous désirez changer d’assureur, ce relevé sera indispensable. S’il arrive que vous vendiez votre véhicule et que vous n’en achetiez pas un autre dans l’immédiat, votre contrat sera rompu. Si l’interruption est inférieure à 3 mois et que vous n’avez subi aucun sinistre, une évolution de votre bonus est à envisager.

Conducteur malussé : il est plus difficile de changer d’assurance

Pour un conducteur malussé, il est plus difficile de changer d’assurance et d’essayer d’obtenir un meilleur prix. D’ailleurs, la tâche est bien plus difficile pour les jeunes conducteurs qui viennent d’avoir un accident et qui souhaiteraient changer d’assurance après l’incident. À noter que l’augmentation de votre malus sera le même pour un tout petit accrochage que pour un accident plus grave. C’est ce coefficient que votre futur assureur va regarder. S’il s’avère qu’il est assez élevé, vous serez obligé de payer plus. Toutefois, ceci ne doit pas vous empêcher de vous assurer, car le défaut d’assurance est puni par la loi.

Comparez les assureurs spécialisés dans les malussés

Devant un nombre croissant de conducteurs malussés, les assureurs proposant des formules d’assurance adaptées augmentent de plus en plus. Alliant garantie de base et prix abordables, ces offres peuvent être adaptées en fonction du profil de l’assuré. En effet, il est important de savoir que les conducteurs malussés ne présentent pas le même niveau de risque au moment où le coefficient de départ est de 1.25.

Pour mieux identifier ces assureurs spécialisés, l’assuré peut se retourner vers des comparateurs d’assurance en ligne. Sur notre site, il est possible d’obtenir un devis personnalisé des principaux assureurs du secteur afin de comparer les offres. Ce qui permet à l’assuré de choisir la compagnie d’assurance la mieux adaptée pour couvrir son véhicule.

Assurance auto malussée

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles