Aide panneau solaire : les 8 subventions à découvrir en 2022

Les entreprises et les particuliers sont de plus en plus nombreux à se lancer dans l’utilisation de panneaux solaires pour satisfaire leurs besoins en énergie. Dans le but d’encourager ce recours, l’État a mis en place plusieurs dispositifs destinés à les appuyer dans le financement de leurs travaux d’économie d’énergie, plus particulièrement ceux d’installation de panneaux solaires. Voici donc 8 subventions auxquelles vous pourrez prétendre en 2022 !

La prime à l’autoconsommation

Lorsque vous optez pour l’autoconsommation, l’électricité produite par vos cellules photovoltaïques est utilisée directement par le ménage. Pour soutenir cette initiative, l’État a créé une prime à l’investissement photovoltaïque qui se répartit sur les cinq premières années du fonctionnement.

Son montant varie de 80 à 380 euros selon la capacité (en kWC) des installations. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, plusieurs conditions, comme le recours à un professionnel reconnu garant environnement (RGE) et la revente du surplus de production, sont requises.

L’obligation d’achat

L’obligation d’achat permet de revendre le surplus d’électricité produite à un acheteur à un prix fixé par la législation. Un contrat de vingt ans représentant un actif est signé dès la mise en service du raccordement de l’installation photovoltaïque. 

Le tarif de l’obligation d’achat varie selon que vous êtes en autoconsommation avec une revente du surplus ou dans une revente totale. Ce coût dépend également de la quantité d’électricité vendue.

La TVA à taux réduit

Les taxes sur la valeur ajoutée à taux réduit ont pour but de faciliter l’achat et l’installation de panneaux solaires. Pour une installation photovoltaïque destinée à la consommation personnelle et reliée au réseau électrique avec une puissance inférieure ou égale à 3 kWC, une TVA réduite de 10 % s’applique. Cette TVA est revue à la baisse de 5,5 % pour les panneaux thermiques.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) est une subvention destinée aux particuliers qui réalisent des travaux de rénovation énergétique sur leur résidence principale. Ce prêt peut aller de 7000 à 30000 euros selon les travaux à effectuer par l’artisan RGE. Après avoir budgétisé votre projet de rénovation, vous pouvez vous adresser à l’une des banques ayant signé la présente convention avec l’État.

MaPrimeRénov ’

C’est une allocation directement versée dans votre compte. Cela, généralement à la fin des travaux d’installation des panneaux solaires. Elle vient se substituer au CITE.

Pour en bénéficier, vos panneaux solaires doivent être soit thermiques, soit hybrides. Le montant de la subvention, déterminé par les services compétents sur la base de l’envergure de votre projet, est généralement connu d’avance. 

MaPrimeRénov’ Sérénité

Il s’agit d’une subvention attribuée aux ménages les plus modestes pour encourager les travaux de rénovation énergétique. Afin d’en profiter, le gain énergétique des travaux réalisés par le professionnel RGE doit être de 35 % au minimum. En fonction de vos revenus, le montant perçu peut combler jusqu’à 50 % le coût total de votre projet.

La prime énergie

Le chèque énergie permet de financer les travaux d’isolation dans les résidences principales ou secondaires. Son montant varie en fonction des revenus du foyer. Le raccordement à un réseau de chaleur alimenté par énergie renouvelable permet d’obtenir entre 450 et 700 euros. Les ménages modestes pourront percevoir un peu plus.

Les aides locales pour les installations solaires

Certaines collectivités attribuent pour des projets d’installation photovoltaïque des allocations aux foyers modestes. Le montant de l’aide obtenue dépend du type des travaux effectués et de leur coût total. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de votre collectivité et des copropriétés afin de vous renseigner sur les offres disponibles.

Énergie solaire

Comparez les devis pour votre projet et obtenez le meilleur tarif !

spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers Articles

Voir plus d'Articles